Conception biophilique

Des immeubles plus hauts, des enseignes lumineuses plus lumineuses, des autoroutes plus larges, des voitures et des connexions de données encore plus rapides – encore plus de stress. Notre vie dans les métropoles est toujours et constamment rythmée, chronométrée et presque sans pause. De plus, la fraîcheur gris béton et l’uniformité asphaltée règnent autour de nous.

DES OASIS DE VERDURE POUR LES YEUX ET L’ÂME

Loin de toute nature, nous en avons la nostalgie ! Le calme, la détente et la sérénité font défaut au travailleur urbain moderne. Excursions dans les Alpes, randonnées avec des alpagas, vacances aventureuses en forêt ou courtes excursions d’une journée le long de rivières ou de lacs : les citadins profitent de presque toutes les occasions pour se mettre au vert. Une réaction humaine compréhensible, mais le résultat et la récupération s’évaporent ensuite rapidement dans la vie quotidienne.

Pour apporter également un repos à long terme et plus de calme dans la vie quotidienne, le design biophile ou biophilique a été développé.

La « biophilie » décrit notre affection – innée – pour le vivant. Il a été prouvé à maintes reprises que la nature nous fait du bien : En regardant dehors dans la verdure, nous nous rétablissons plus vite, et il a été prouvé que les « bains de forêt », par exemple, réduisent notre niveau de stress.

Cependant, dans notre monde actuel, nous avons souvent perdu le lien avec la nature. Nous vivons et travaillons dans des tours de bureaux au milieu de déserts d’asphalte.

Le design biophilique souhaite prendre le contre-pied de cette tendance et faire entrer la nature dans nos intérieurs et nos villes. C’est un concept qui permet de créer un environnement naturel et proche de la nature autour de nous. Le concept n’est pas nouveau : il suffit de penser aux jardins suspendus de Babylone, l’une des sept merveilles du monde antique.

Le terme lui-même a été développé par Stephen R. Kellert et ses collègues, sur la base de la description de la « biophilie » par le psychosociologue Erich Fromm.

14 échantillons de Biophilic Design

Comment faire entrer la nature dans nos bureaux et nos villes ? Une chose est sûre : mettre deux plantes en pot sur son bureau ne suffit pas. La société de conseil Terrapin Bright Green a défini les « 14 patterns of Biophilic Design« , qui définissent plus précisément le concept. Ils disent

  • Les changements de température et d’air : Tout comme la température et l’air changent au cours de la journée dans la nature, ils peuvent également changer dans le bâtiment.

  • Lien visuel avec la nature : fenêtre donnant sur la nature ou le jardin, jardinières, murs verts

  • Connexion non visuelle avec la nature : bruits et odeurs de la nature, matériaux de la nature à toucher

  • Matériaux issus de la nature : bois, cuir, fossiles, bambou, pierre

  • Complexité et ordre : la nature suit un ordre. Les flocons de neige, par exemple, ont un design complexe mais régulier. L’ordre doit être appliqué dans les papiers peints, sur les tapis ou dans la disposition des ornements.

  • Lumière dynamique et diffuse : adaptée à l’homme et à l’évolution naturelle de la journée

  • Le cycle naturel : La nature est en constante évolution. Nous pouvons recréer cela avec de la lumière, nous pouvons observer des animaux dans des nichoirs ou des ruches et faire vieillir naturellement des matériaux comme le cuir.

  • Formes et motifs biomorphiques : le design du bâtiment et des équipements reprend les structures et les motifs que nous connaissons dans la nature.

  • Lumière dynamique et diffuse : adaptée à l’homme et à l’évolution naturelle de la journée

  • Stimulations sensorielles irrégulières : par exemple, jouer avec la lumière, comme un nuage peut temporairement cacher le soleil

  • Proximité de l’eau : fontaines, aquariums, cascades

  • Mystère : Comme dans la nature, il y a beaucoup à découvrir, le design biophilique le reproduit par des chemins sinueux, des bords courbes et des surprises comme des petites fenêtres.

  • Retraite : vue d’un côté, retrait de l’autre – les gens veulent pouvoir se retirer. Les niches pour s’asseoir, les chaises à haut dossier ou les paravents nous permettent de répondre à ce besoin.

  • Risque/danger : Nous, les humains, aimons les sensations fortes. Des rampes transparentes, un chemin en hauteur ou de grandes images de serpents et d’araignées nous mettent au défi.

MoosMoos begrünung Biophilic Design

Weitere Themen zu Fassadenbegrünung, vertikale Gärten & Wandbegrünung